Patrice FORESTI Formateur Consultant indépendant

FESTIVAL - Visa pour l'image à Perpignan

Les 5 tops reportages du plus grand festival consacré au photo-reportage

Le festival Visa pour l'image c'est LE rdv photo que je ne manque pour aucune raison chaque année. La qualité et la diversité des reportages présentés en sont la raison principale. Je vous présente ici mes coups de coeur pour cette édition 2017 encore de grande qualité.

Attention âmes sensibles préparez vous au choc car chaque année, les images rapportées des 4 coins du globe sont dures, très dures et soulèvent parfois beaucoup d'émotion. C'est bien pour cela que j'aime autant Visa pour l'image. Vous ne pouvez rester indifférent !

Daniel Berehulak "Ils nous abattent comme des animaux"

Reportage sur la violence aux Philippines

C'est coloré, magnifiquement cadré, une ambiance filme ou série tv dans chaque image et pourtant c'est la réalité brute, sauvage, violente des quartiers de Manille aux Philippines. Ce reportage, vous bouscule, vous étonne, vous fascine...à voir absolument.

Daniel Berehulak est nommé au prix World press Photo.

 

"Ce que j'ai vu aux Philippine atteind un degré de brutalité inédit" - Daniel Berehulak

 

A découvrir sur

Meredith Kohut - "Le Venezuela au bord du gouffre"

Reportage sur les conséquences de la crise économique et politique

Ce reportage vous prend aux tripes, ils vous fait descendre dans l'enfer ordinaire et quotidien des habitants du Venezuela. C'est horriblement beau, chaque image vous parle et la légende ne fait que confirmer l'extrême dureté d'une vie dans un état corrompu qui abandonne son peuple.

 

"Les vénézuéliens luttent pour survivre malgré les pénuries de nourriture et d'électricité...une criminalité en forte hausse et un gouvernement répressif" - Meredith Kohut

 

A découvrir sur :

Lu Guang - "Développement et pollution"

Reportage sur les conséquences de la pollution en Chine

La pollution, c'est beau, horriblement beau avec ses ambiances de fin du monde, de sites ravagés, de personnes en souffrance,...et Lu Guang sait capter les vibrations de la douleur du monde et des peuples. Un rappel dur et nécessaire sur les ravages de notre appétit de développement irraisonné. Lu Guang est nommé au World Press Photo.

 

"Certaines entreprises déchargent leurs déchets la nuit, d'autres enterrent les canalisations d'eaux usées sous le lit des rivières,..." Lu Guang

 

A découvrir sur : 

 

Michael "Nick" Nichols - National Geographic

Retrospective "A wild life"

Un peu de douceur et de nature même si la nature et les animaux savent être violent ou subissent la violence des hommes. Cette rétrospective de "l'oeuvre" de Micheal "Nick" Nichols est un bel hommage à ce photographe qui a bercé nos yeux de beauté pendant des décennies.Je me souviens encore de ses images dans le National Geographic à l'occasion de la "Megatransect". 

 

"This Photographer Transformed the Way We See Animals"

 

A découvrir sur :

Laurent Van Der Stockt - "La bataille de Mossoul"

Reportage sur la guerre en Syrie

"Etres" saturés" de trop d'images de guerre, cela pouvait être un reportage de plus sur la guerre en Syrie. Pourtant, nous plongeons dans la vie des "êtres humains" qui vivent, souffrent, meurent ou survivent à cette trop longue guerre. Son texte d'accompagnement vous achève et vous fait monter les larmes car vous comprenez, vous vivez l'absurdité, le moment de bascule surréaliste. Lauren Van Der Stockt est nommé au World Press.

 

" La poussière à peine retombée, les hommes s'engouffrent dans le brouillard sombre. La porte donne sur une cour arrière et soudainement le commando est paralysé par la scène" - Lauren Van Der Stockt

 

A découvrir sur :

Le texte d'accompagnement qui complète les légendes de chaque photo. Ce n'est pas un roman, c'est la réalité !

Le festival Off de Visa pour l'image à Perpignan

De très nombreux lieux comme des galeries, des restaurants, des ateliers, ouvrent leurs portes à des expositions complémentaires et non officielles.

 

C'est une occasion de découvrir parfois de petites pépites et d'autres lieux. Je vous conseille par exemple la Galerie CAP 39 rue François Rabelais 66000 PERPIGNAN qui expose des artistes pour le moins intéressants.

 

Pensez à repérer les panneaux quand vous vous déplacez dans Perpignan.

 

 

Le Festival Visa pour l'Image de Perpigan en Pratique

Quand : Fin août - mi septembre chaque année.  La première semaine est à privilégier si vous désirez assister aux soirées de présentation souvent très intéressantes.

 

Combien de temps : 2 jours minimum pour prendre le temps de voir toutes les expositions. Le centre ville est petit et tout peut se faire à pied. Pour éviter la saturation, restez un peu plus longtemps et partez à la découverte des environs.

 

Avec des enfants ? : Pourquoi pas mais cela demande un peu d'attention et de vigilance car certaines images sont vraiment dures pour les plus jeunes en dessous de 10 - 12 ans selon leur maturité.

 

Où dormir ? : L'offre d'hébergement est très large mais mieux vaut réserver un peu à l'avance. J'ai dégoté un bon plan avec une Résidence pour sénior qui offre des chambres / appartement à la location. Voir plus loin.

 

Où manger ? :  Très nombreux restaurants pour tous les styles, attention le dimanche c'est plus compliqué. Mes coups de coeur en suivant !

Les 4 restaurants coup de coeur pour le Festival Visa pour l'image de Perpigan

La Carmagnole : 12 Rue de la Révolution, 66000 Perpignan

 

C'est simple, c'est bon, c'est fait maison. Une petite carte avec une petite sélection d'entrées, plats et desserts dans laquelle tout le monde devrait trouver son bonheur. C'est un peu notre cantine du midi.

Un plat + dessert à 12 €.

 

 Il ne vous reste plus qu'à profiter.

 

En savoir + sur la Carmagnole sur Tripadvisor

 

 

Le 17 : 17 Rue de la Révolution Française, 66000 Perpignan

 

Cela fait partie des bonnes adresses de Perpignan et cela se sait. Réservation obligatoire si vous voulez vraiment y manger le midi ou le soir.

Les plats sont aussi bons qu'ils sont beaux. Le vin est très bien. Bref c'est la petite étape gastronomique de votre séjour au Festival Visa pour l'image.Je le réserve si possible le soir pour une vraie soirée plaisir.

Compter entre 20 et 30 € par personne minimum.

 

 

En savoir + sur le 17 sur Tripadvisor 

 

Chez Turkmen 11 rue des Fabriques Couvertes, 66000 Perpignan

 

 

C'est la solution que j'adopte pour manger le dimanche midi car l'offre de restauration est fortement limitée à Perpignan. C'est simple, un peu cher pour ceux que l'on a dans l'assiette mais la famille qui gère le restaurant est très sympathique, la petite ruelle aussi et les plats ont la saveur de la Turquie. Alors j'y reviens à chaque fois.

Environ 12 à 20 € par personne selon votre appétit.

 

En savoir + sur Chez Turkmen sur Tripadvisor

 

 

Big Buddy 63 avenue du Général Leclerc 66000 Perpignan

 

Le restaurant qui marche avec les enfants, les ados ou les copains. C'est simple, burgers et frites à tous les étages. La salle propose des tables rustiques, un grand comptoir de bar pour le style, une déco simplissime.

La bière locale est excellente, les burgers efficaces, les frites maisons comme les desserts. La carte est réduite comme souvent quand tout est fait sur place au moment. Comme c'est un peu excentré, je réserve ça à un soir ! 

Compter entre 15 et 25 € par personne selon votre appétit.

 

En savoir + sur Big Buddy sur Tripadvisor

Dormir dans une résidence pour séniors, une bonne idée !

Bleu Castillet 12 rue du Marche aux Bestiaux, 66000 Perpignan

 

Quelques chambres et appartements spacieux à proximité immédiate du centre ville dans une résidence pour séniors. 

Un parking vous permet de poser votre véhicule et de faire ensuite toutes les visites en marchant d'un point d'exposition à un autre.

Petit déjeuner possible sur place.

Très propre et bon rapport qualité prix.

 

En savoir + sur le Bleu Castillet sur Tripadvisor

Écrire commentaire

Commentaires : 0
google-site-verification: google53a6056c7e71edb0.html